jeudi 29 octobre 2020
 

Le nouveau WUKALI est en train d’arriver : https://wukali.fr

Wukali New Look soon !

Un nouveau WUKALI, facile à lire, une nouvelle identité visuelle, totalement accessible sur Android ou iPhone, des articles en anglais, une adresse sécurisée Dès maintenant vous pouvez vous connecter avec un nouveau lien : https://wukali.fr plus facile, plus simple ! Contact : redaction@wukali.com WUKALI Article mis en ligne le 18/04/2020

lire la suite »

La grande tendresse de Michael Dudok de Wit

Dans quelques jours un nouveau WUKALI...

Soon on https://wukali.fr our new magazine

Par Pierre-Alain Lévy /. Nous mettrons en ligne dans quelques jours un WUKALI, new look, une nouvelle identité visuelle, une meilleure lisibilité, un accès ultra rapide sur les téléphones portables. Dores et déja vous pouvez vous connecter avec ce nouveau lien : https://wukali.fr Bien entendu, nous avons des coups de cœur, pour des auteurs, des artistes, des faiseurs d’images et de rêves ; Michael Dudok De Wit, réalisateur hollandais fait partie de ceux là. Nous avions d’ailleurs déjà présenté l’un de ses films L’ Arôme du thé dans une précédente chronique. Pour Michael Dudok De Wit, nul besoin de ces constructions complexes qui requièrent une technologie sophistiquée et un investissement logiciel (...)

lire la suite »

Introduction à Gilles Deleuze

A philosopher in action

Par Laurent Chrétien /. Dans ce livre, Arnaud Bouaniche, agrégé et docteur en philosophie, invite à une introduction à l’œuvre du philosophe français Gilles Deleuze (1925-1995). Le but de l’auteur est de mettre en avant la modernité de Deleuze au-delà de la simple image qui lui a longtemps collé à la peau, comme penseur de Mai 68, gauchiste, matérialiste… En effet, Gilles Deleuze est un penseur atypique qui a souvent été assimilé à un courant de pensée philosophique des années 70 avec pour ombres tutélaires Jean-Paul Sartre, Michel Foucault… Ce dernier, d’ailleurs, avait immédiatement compris l’originalité de son collègue dont il dira : « Longtemps, je crois, cette œuvre tournera au-dessus de nos têtes (…) (...)

lire la suite »

Signes intérieurs de richesse, joli roman de Rachel Vanier

Ah les livres, notre liberté !

Reading, and this novel, just perfect in this hectic time of physical distancing

Par Émile Cougut /. Rachel Vanier dans son nouveau roman, Signes intérieurs de richesse, nous décrit une héroîne qui peine à réaliser ses rêves. Anita est une jeune fille qui a réussi grâce à son travail à sortir de la grisaille de la banlieue rouge où elle a passé son enfance. Anita a un frère aîné qui lui a montré la voie du travail et qui a une plus qu’une très grande aisance financière. Mais il est, parfois, un peu moralisateur avec sa petite sœur. Anita a fait Sciences-Po à Paris, excusez du peu. Mais elle n’a pas fait l’ENA et se retrouve cheffe de projet dans un « think tank ». Elle gagne à peine de quoi payer, de façon assez aléatoire, le loyer du minuscule cagibi qui lui sert d’appartement et les (...)

lire la suite »

Allons-nous vers le chaos ? Crise économique majeure devant nous

Les alchimistes de la confiance

Iceberg right ahead... Major econonomic crisis in view !

Par Jacques Trauman /. Crise économique du Coronavirus, crise financière himalayenne en vue. A l’heure où, après plus de 15 jours d’enfermement, nous commençons à percevoir la fin du confinement, il est temps d’écrire la dernière chronique sur l’un des pires krachs boursiesr de l’Histoire. Il n’y aura bientôt plus grand-chose à dire sur ce sujet. Certes, après le krach boursier viendra la récession économique, mais, comme l’a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l’économie, au JDD le 5 avril : « Je préfère que nous nous endettions aujourd’hui, en évitant un naufrage, plutôt que de laisser détruire des pans entiers de notre économie ». Il ajoute que la récession sera la pire depuis 1945, et que la dette ne (...)

lire la suite »

Le dernier Tra-la-la de Suzy Delair

Par Danielle Pister /. Blaise Pascal affirmait, il y a déjà bien longtemps : « Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre » Assignés à résidence, les Français peuvent méditer à loisir sur la pertinence de cette Pensée, alors qu’ils n’aspirent qu’à aller prendre l’air. Faute de pouvoir le faire librement, pourquoi ne pas s’intéresser à celle dont le nom sonne comme un parfait homophone de ce dont nous sommes privés en ce moment ? Delair, prénom Suzy, nous a quittés, le 15 mars dernier, jour où la France décréta son confinement. Comme si elle avait voulu en fuir l’idée, elle qui n’avait jamais accepté la moindre assignation à quelque (...)

lire la suite »

Coronavirus en Italie. Un feu au bout du tunnel

De notre correspondante à Turin

COVID 19, situation in Northern Italy

Par Silvia Ionna, correspondante de Wukali à Turin. L’ Italie est dans une phase de léger retrait des contagions, mais les mesures de distanciation sociale ont été prolongées jusqu’au 13 avril. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, tous les Italiens attendent quotidiennement et avec impatience la conférence de presse à 18h00, au cours de laquelle le commissaire à la protection civile Angelo Borrelli, communique les données de contagion à la nation. Au cours des trois ou quatre derniers jours, la courbe qui a augmenté de façon exponentielle pendant des semaines, plongeant les citoyens et les pouvoirs publics dans la terreur, semble maintenant s’être stabilisée sur un plateau. Nous ne sommes pas (...)

lire la suite »

Danny Boy, une fable cruelle d’aujourd’hui...

Un film d’animation pour adultes et jeune public, pour tous assurément

Just meditate it ! Enjoy it too !

Par Pierre-Alain Lévy. Un réalisateur polonais, Mareck Skrobecki, une co-production, polonaise, italienne et un peu suisse aussi. Dès les premières images, le ton est donné, d’abord et c’est important, la couleur générale, froide, austère, dans des nuances de gris, une atmosphère austère, glaçante. Le sujet ensuite : une humanité confondue de personnages sans têtes, hommes, femmes, enfants, tous acéphales, tous sans regards donc, sans visages, et l’on découvre un gansgster sortant du hold up d’une banque et arrosant avec sa mitraillette toux ceux qui passent, même l’aveugle qui mendie dans la rue assis sur la margelle d’un trottoir ( il porte une pancarte sur sa poitrine attestant de sa qualité d’invalide). (...)

lire la suite »

Entretien avec 2 chercheurs de l’Ined à propos du COVID 19

Pour bien comprendre sur des sujets difficiles

Methodology for demographic studies about COVID 19

Interview de France Meslé, directrice de recherche à l’Ined et de Jean-Marie Robine, conseiller auprès de la direction de l’Ined en charge des questions de vieillissement, directeur de recherche émérite à l’Inserm - CERMES3 (Paris) - MMDN « biologie du vieillissement » (Montpellier) et directeur d’étude à l’EPHE Le 02 avril 2020 1) Par quels organismes et selon quelles procédures connaît-on habituellement le nombre de décès par cause en France et comment l’évolution du nombre de décès liés au Covid-19 est-elle établie quotidiennement ? France Meslé : En France, en routine, les statistiques de décès proviennent de deux sources : l’Insee et l’Inserm1. Lorsqu’une personne décède, le médecin remplit le (...)

lire la suite »

L’Ined crée un site internet dédié au Coronavirus COVID 19

L’Ined crée un site Internet dédié aux données internationales sur la démographie des décès liés à la pandémie

French National Institute for Demographic Studies creates a website dedicated to Covid 19, also available in English

Depuis le début de la pandémie, de nombreux pays mettent à disposition le décompte journalier des décès par COVID-19. Pour aller plus loin, conformément à ses missions de diffusion de la connaissance en démographie, l’Ined se mobilise pour mettre à disposition en libre accès des données internationales organisées par sexe et par tranche d’âges. Ces données portent aujourd’hui sur l’Allemagne, la France, l’Espagne et l’Italie mais d’autres pays devraient être analysés dans les prochaines semaines. Elles sont centralisées, analysées et proposées sur un site dédié : https://dc-covid.site.ined.fr Quelles sont les populations les plus vulnérables au COVID-19 ? A quel âge les personnes meurent-elles ? Combien (...)

lire la suite »

Agrippina de Haendel au MET, livret et mise en scène (2è partie)

Un livret à tiroirs

The subtleties of this opera libretto

Par Jean-Pierre Vidit /. Le livret de Grimani pour Agrippina apparaît, à première vue, presque simpliste et naïf. Préfigurant les règles et usages de l’opéra-comique à la française dont le terme est conceptualisé en 1714, il se termine miraculeusement par un happy-end surprenant autant qu’inattendu. La réalité de l’historique tragique qui se profile est totalement gommée au profit de l’intercession miraculeuse d’une déesse, Junon, qui empêche le massacre. Lorsque le rideau tombe, il n’y a pas de morts ni de sang comme il n’y en a pas au pied des tables de négociation. Comme peut-être, on peine à imaginer que les enfants aient pu être terriblement maltraités dans les milieux de la haute aristocratie11. (...)

lire la suite »

Le sinistre Pablo Escobar, les hippopotames de cocaïne et l’écologie

Trafiquant de drogue et bon père de famille

Pablo Escobar’s cocaine hippos !

Par Pierre-Alain Lévy. Pablo Escobar est sans nul doute un des plus grands et sinistres trafiquants de drogue et de cocaïne qui n’aient jamais existé. Ainsi le cartel de Medellin dont il était le chef fournissait près de 80% du commerce mondial de la cocaïne. On a calculé qu’il générait 420 millions de dollars par semaine et près de 25 milliards par an. Le cartel contrôlait alors 90 % du marché aux États-Unis et 80 % du marché européen de la cocaïne.(source Wikipedia). Rien ne pouvait, rien ne devait lui résister, il dirigeait d’une main de fer par le sang et la corruption, n’hésitant pas à tuer quiconque le gênait. Ainsi fit-il assassiner trois candidats à la présidentielle colombienne, les politiques (...)

lire la suite »

La guerre des Boers et le Canada

Quand l’Empire britannique faisait la guerre contre les Hollandais en Afrique du Sud

Europeans at war in South Africa

Par Gregory Coriat /. L’Empire britannique commença quatre siècles auparavant avec un système colonial basé sur l’expansion territoriale, le mercantilisme et l’établissement de colonies outre-mer. Bien que la politique coloniale fut toujours construite en grande partie en fonction des intérêts de la métropole de Grande-Bretagne, l’Empire britannique favorisait la propagation des technologies, de la langue anglaise et de l’appareil institutionnel démocratique de Grande Bretagne ainsi que la duplication de la structure administrative britannique dans les territoire de peuplement ( Etats-Unis, Canada, Australie, Nouvelle -Zélande, Afrique du Sud) ou dans les territoires conquis( Inde, Egypte...) Par son (...)

lire la suite »

Ier millénaire av. J-C : au temps de la Renaissance grecque

L’artisanat florissant de la nouvelle Athènes

Greek art, our common roots, a unique time of Art history

Par Laurie Arnaud /. Redonner du sens au temps, en profiter pour redécouvrir les beautés inégalables de notre passé enfoui, c’est ce à quoi nous convie Laurie Arnaud dans cette éblouissante présentation de l’art grec. Aux lendemains de l’Âge de bronze : l’éclatant renouveau sociétal grec A l’origine de l’essor du commerce en Méditerranée Kouros Kroisos ou kouros d’Anavissos. vers 540/510 av. J.-C. Marbre. Musée archéologique d’Athènes 1 000 avant J-C, fin de l’Âge du bronze. La civilisation mycénienne disparaît : l’ère d’Agamemnon (Ἀγαμέμνων), légendaire rival du héros Achille (Ἀχιλλεύς), est terminée... La Grèce entre alors dans ce que l’on appelle des Siècles obscurs : un terme bien pessimiste pour une (...)

lire la suite »
Articles précédents : 0 | 14 | 28 | 42 | 56 | 70 | 84 | 98 | 112 | ... | 2772
 
 
A propos de Wukali
WUKALI se veut une certaine idée de l’art, c’est à dire du plaisir de la connaissance, ce besoin fusionnel et intemporel de l’amour du beau qui nous rend tous plus humains, une autre perception de la communication et de l’information culturelle (...)
En savoir plus »
Thèmes